L’avantage d’un Coach certifié par ICF.
24 septembre 2020

L’avantage d’un Coach certifié par ICF.par David Carey, ACC

Malgré le fait que dans les années récentes le coaching est accepté par la plupart des organismes comme un processus utile pour le développement professionnel et organisationnel, il reste toujours une ambiguïté sur les avantages d’engager un coach « certifié » plutôt qu’un coach « non-certifié ».  Cet article a pour but de clarifier cette question importante.

Selon Wikipédia le mot « coach » est apparu en 1830 quand l’Université d’Oxford l’employait comme le terme familier pour décrire « tuteur ».  L’idée du coaching a vite gagné en popularité et a été employée aussi dans les contextes non-collégiales.  Dès 1861 le terme a fait une percée dans le milieu du développement athlétique où il est resté pour les prochaines centaines d’années.  C’est seulement dans les derniers 25 ans que l’idée du coaching a évolué à l’extérieur du monde des sports et a trouvé sa place dans les bureaux corporatifs sous la forme du coaching exécutif et du coaching en leadership.

Je crois que l’émergence et la croissance du coaching exécutif comme vocation légitime ainsi que la crédibilité dont il bénéficie dans le monde corporatif pourrait être lié directement à la fondation de la Fédération du Coaching International (ICF) en 1995.  Une partie de cette crédibilité est le résultat de l’énonciation par ICF d’un code de déontologie claire, l’identification des compétences essentiels d’un coach et la création d’un processus d’accréditation qui assure une qualité élevée d’excellence professionnelle.

Malgré des efforts de ICF pour créer des standards élevés et encadrer la profession du coaching il n’existe pas d’empêchement légal, ceux qui le désirent peuvent s’improviser « coach ».  Comme résultat dans le contexte actuel des organismes et des individus qui voudraient se procurer des services d’un coach sont laissés à leur sort pour choisir entre un coach « non-certifié » et un coach « certifié », et ce sans savoir ou bien comprendre les avantages que l’embauche d’un coach certifié pourrait procurer.  Afin d’offrir plus de clarté et d’aider les organismes et leurs directeurs à prendre une décision éclairée, cet article fera le point sur ce que je crois être les trois avantages les plus importants pour embaucher un coach « certifié ».

  • Les standards élevés dans la formation
  • Les politiques clairement définies et le code déontologique
  • La redevabilité de coach et la gouvernance professionnelle

Les standards élevés en formation

Afin de recevoir une certification de base du ICF (ACC) les coachs doivent compléter un parcours académique offert par un programme accrédité combinant l’étude de plusieurs modèles de coaching ainsi que le développement et l’application pratique des techniques de coaching.  En plus, avant de recevoir l’accréditation de ICF les candidats qui ont complété un programme de formation en coaching doivent accumuler 100 heures d’expérience en coaching pratique (en partie supervisé par un coach expérimenté) et compléter une évaluation de leur connaissance du coaching.

À la suite de leur certification initiale, le coach certifié par ICF doit renouveler ses accréditations à tous les deux ans, un processus qui exige l’accumulation des crédits éducationnels additionnels, des heures de coaching supplémentaires et réussir une deuxième évaluation de leur connaissance du coaching.

Toutes ces exigences en éducation rigoureuses assurent que tous les coachs possédant une accréditation ICF ont reçu une formation de haut niveau correspondant aux standards professionnels, qu'ils ont accumuler les heures de coaching significatif et de l'expérience, aussi la qualité de leur coaching est supervisée et vérifiée constamment afin d’assurer une excellence continue.

Les politiques clairement définies et un code déontologique

Quand un organisme ou un chef d'entreprise embauchent un coach il s'engage dans un processus professionnel de développement personnel, un processus qui par sa nature exposera des vulnérabilités, identifiera des domaines de développement personnel et défiera les dirigeants à considérer des nouvelles possibilités et approches.  Afin d'établir la confiance que les dirigeants et les organismes exigent pour entrer dans cette relation avec pleine volonté il est essentiel qu’ils soient en mesure de faire confiance au coach ainsi qu’au processus de coaching. Répondant aux questions suivantes servira d’une bonne fondation pour établir cette confiance.

  • Quelles sont les qualifications du coach ?
  • Quels sont les standards éthiques du coach concernant des questions telles que la confidentialité ?
  • Est-ce que l'expérience du coach est suffisant pour nos défis ?

En choisissant un coach accrédité par ICF plusieurs de ces questions seront répondues afin que l'emphase de l'organisme/dirigeant peut se concentrer non sur les qualifications du coach mais sur les similarités qui existent entre le coach potentiel et la vision et les valeurs de l’organisme.

La redevabilité de coach et la gouvernance professionnelle

L’engagement de ICF en établissant un haut standard d’excellence professionnel pour la profession du coaching démontre qu’il gouverne l’industrie du coaching et qu’il supervise le développement et le professionnalisme de tous les coaches accrédités par ICF.  Ceci est accompli par un processus d’accréditation rigoureux et bien clair.  C’est un processus qui permet aux coaches de progresser selon les trois niveaux d’accréditation, Coach Accrédité Associé (ACC), Coach Professional Certifié (PPC) et Maître Coach Certifié (MCC).  Afin d’obtenir ces qualifications professionnels le coach doit compléter un nombre prescrit d’unités de formation en coaching, aussi il doit accumuler un nombre prédéterminé d’heures en tant que coach ainsi que de démontrer leur compétence comme coach de façon satisfaisante.  Ceci assure que tous les coachs accrédités par ICF sont bien formés, expérimentés et bien équipés d’offrir du coaching transformateur de haute qualité à leurs clients.

En conclusion je voudrais soulever une dernière considération.  Afin d’assurer une saine gestion de leurs ressources financières les organismes place une importance significative sur la formation et les compétences des personnes qu’ils engagent pour les gérer et les administrer.  Mon espérance est que cet article sur les avantages d’engager des coaches certifiés par ICF encouragera des organismes d’appliquer la même diligence dans la gestion et le développement de leurs ressources humains.

David Carey, ACC