Choisir le bon coach en 3 étapes faciles
24 septembre 2020

Choisir le bon coach en 3 étapes facilespar Stéphane Coulier, PCC

Quand la décision est prise de faire affaire avec un coach, une question se pose : sur quoi se baser pour choisir son coach ? Comment s’assurer qu’il sera adapté à sa personnalité et ses besoins? Dans quelle mesure faut-il s’assurer que la synergie soit bonne entre le coach et le coaché ? Stéphane Coulier, coach certifié ICF, nous aide à répondre à ces questions en nous proposant trois étapes faciles à suivre.

ADN de coach

Stéphane Coulier est un coach certifié ICF. Comme plusieurs de ses collègues, il n’a pas débuté sa carrière comme coach ; ce sont plutôt ses expériences de vie qui l’ont amené vers ce choix de carrière. Fort d’une expérience de prêt 30 ans en entreprise et en consultation. Sa carrière l’a conduit à travailler dans un contexte international (Europe, Afrique, Moyen-Orient, Amérique du Nord). Après un début de carrière en finances, il passe rapidement dans des fonctions de gestion des ressources humaines : en effet, il considère l’humain plus intéressant que les chiffres. Au début des années 2000, il rejoint une entreprise de conseil en management, leader international dans son domaine.

Par choix familial, il quitte la France en 2007 pour rejoindre la filiale montréalaise de son entreprise. Il réalise des mandats de consultant qui le conduisent à pratiquer de plus en plus le coaching. Il confirme ainsi son ADN de coach et sa passion pour ce métier. Puis, il y a 6 ans, il s’établit à son compte pour orienter encore davantage son activité vers le coaching. Son leitmotiv : « Je pense coaching, je dors coaching, je mange coaching… ».

Les 3 grands piliers de sa vie professionnelle

Le but de Stéphane Coulier est de contribuer au rayonnement du coaching dans la communauté francophone. Voici les trois piliers qui structurent son identité de coach :

  1. Une activité de coach exécutif dans les entreprises, notamment dans les domaines de l’accompagnement à la prise de fonction et au développement du leadership,
  2. Une implication bénévole auprès de la communauté des coachs à travers son rôle au conseil d’administration d’ICF Québec et de son implication au sein d’ICF Synergie, l’Alliance des pays francophones d’ICF,
  3. Des études doctorales visant à contribuer à la recherche en coaching. À cet effet, il a participé en 2019 au lancement du Forum Francophone de la recherche en Coaching (FFRC).

Les trois étapes faciles pour choisir son coach

Stéphane Coulier nous présente trois étapes qui facilitent le processus du choix de son coach.

  1. Rencontrer plusieurs coachs.
  2. Valider l’alchimie avec les coachs retenus (valeur, approche du coach, atomes crochus) et vérifier son professionnalisme (code déontologique, formations, certifications, expériences).
  3. Se poser les questions : « à quoi ressemblerait le succès de mon coaching ? » et « qu’est-ce que j’attends de lui ? ».

Si le coaché choisit son coach, il est fondamental que le coach se donne également la liberté de refuser un coaching. Selon Stéphane Coulier, c’est même un devoir de refuser si les conditions ne sont pas là : c’est une question de déontologie.

Enfin, au niveau des entreprises, le coaching est de plus en plus intégré aux programmes de ressources humaines. Dans ce cadre, les entreprises doivent vérifier l’adéquation du coach choisi avec la culture de l’entreprise et ses valeurs. Le coach, quant à lui, doit s’assurer d’être en accord avec les valeurs de l’entreprise.

Types d’écoles de pensée en coaching

Choisir la bonne approche de coaching ainsi qu'une école de pensée qui nous correspond sont des éléments essentiels lorsqu'on choisit son intervenant. Le coaching est une science jeune qui est à la croisée de plusieurs disciplines scientifiques : la psychologie, la sociologie, la linguistique, … Ainsi, les types d’écoles de pensée sont multiples et les approches peuvent être variées. Chaque coach utilise donc sa propre combinaison de théories et de techniques de façon plus ou moins conscientisée. C’est ce qui fait du coaching une activité singulière et un métier qui offre à chaque coach la liberté de construire sa méthode selon son parcours personnel et professionnel, sa formation de coach, ses valeurs et ses convictions.

Par contre, cette diversité peut créer une certaine confusion chez le client, tant des approches peuvent parfois semblées éloignées. C’est pour cela qu’un organisme tel qu’ICF a aidé le coaching à acquérir ses lettres de noblesse.

Le coaching se professionnalise grâce à ICF

Pour crédibiliser le coaching comme métier et assurer sa pérennité, il est fondamental que la démarche de coaching soit encadrée et régulée. ICF peut aider, pas à pas, à la professionnalisation du métier de coach. En embauchant des coachs certifiés par l’ICF, les entreprises obtiennent la garantie que les coachs ont la formation requise, l’expérience adéquate et qu’ils respectent un code de déontologie rigoureux.

Stéphane Coulier, PCC Coach professionnel certifié PCC