La relation de confiance entre le coaché et son coach
29 octobre 2020

La relation de confiance entre le coaché et son coachpar Stéphane Coulier, PCC

La démarche de coaching est basée sur une relation entre êtres humains. Ainsi, la confiance est un élément important à considérer lors d’une telle démarche.  Stéphane Coulier est un coach professionnel certifié qui intervient en entreprise. Comptant près de 30 années d’expérience en ressources humaines, en gestion et en consultation, il nous parle aujourd’hui des éléments à considérer quand on sélectionne un coach, et surtout, de la relation de confiance, primordiale à développer dans le cadre du coaching en entreprise.

Qu’est-ce qu’un bon coach en entreprise ?

Selon Stéphane Coulier, un bon coach entreprise a de l’intérêt et de la curiosité pour tout ce qui touche à l’être humain (ses caractéristiques, ses émotions, ses valeurs, ses croyances, …). Il comprend l’organisation comme système et comme lieu d’interaction et de relations de pouvoir. D’autre part, un coach a la capacité de s’effacer dans l’intérêt de la personne coachée. L’important pour lui est d’aider le coaché à se donner une direction et à l’aider tendre vers celle-ci. En ce sens, Stéphane Coulier aime se référer à la citation de Sénèque : Nul vent n'est favorable à celui qui ne sait pas où il va. Stéphane Coulier considère le coaching comme une façon d’aider le coaché à voir l’avenir différemment, à se donner des perspectives mais en même temps à le pousser à l’action afin de concrétiser ses rêves : La vision sans action est un rêve, l'action sans vision est un cauchemar (proverbe japonais)

L’adaptabilité, la clé du coaching

Les coachs utilisent des techniques adaptées à leurs approches, leur parcours et leur formation. Toutefois, il est surtout fondamental de s’adapter à la personne qui se trouve en face de soi. Un coach possède la flexibilité de savoir jongler entre différentes approches. Il évite de calquer un modèle de manière trop systématique car il en résulterait une perte de flexibilité face aux besoins de son client.

Éléments essentiels à considérer quand on choisit un coach

Deux éléments doivent être priorisés lors du choix d’un coach.

  • Il faut oser la différence : sélectionner des gens qui fonctionnent différemment de soi pour que le coach puisse apporter des éléments nouveaux ou manquants, auxquels la personne n’aura pas pensé.
  • Choisir une personne qui a déjà coaché sur des thèmes identiques aux problématiques du coaché et idéalement qui a une connaissance de son secteur d’activité. Ainsi, le coach sera en mesure de mieux comprendre les problématiques et l’environnement professionnel du coaché et ainsi pourra être efficace plus rapidement dans sa démarche. De plus, la confiance avec son coaché pourra s’établir plus facilement par un partage empathique du contexte de travail du coaché.

La confiance, une construction à travers le temps

Selon Stéphane Coulier, la confiance est un aspect clef lors d’une démarche de coaching. Elle n’est pas un acquis mais se construit avec le temps. Afin de l’expliquer, Stéphane utilise la métaphore de la poutre : « La confiance, c’est comme être sur une poutre. Même si la poutre est large et stable, il est toujours possible de tomber. L’équilibre est fragile et évolutif ».

Pour la confiance, il s'appuie sur l'équation de David Maister dans son livre «The Trusted Advisor» :

L’équation de la confiance :

La confiance s’appuie donc d’abord sur la notion de crédibilité, qui se construit initialement à partir de l’expérience et de la formation du coach. Elle est aussi liée au rayonnement du coach et à ce qu’il incarne. La confiance comprend également la notion de fiabilité ; le coaching, c’est un travail et en ce sens il doit s’appuyer sur des principes de professionnalisme. Pour développer la fiabilité, le coach doit démontrer de l’exigence, de la rigueur aussi bien pour lui qu’envers son client. La notion d’intimité fait aussi partie de la confiance. Le processus implique d’entrer en résonance avec le coaché et de l’encourager à s’ouvrir tout en gardant une distance professionnelle : il faut trouver le juste milieu. Enfin, toute relation de confiance avec un coach ne peut fonctionner que si le coaché est convaincu que le coach est totalement concentré sur les besoins de son client et non sur ses propres intérêts.

N’attendez plus : faites affaire avec un coach certifié

Vous êtes à la recherche d’un coach certifié ? Trouvez le type de professionnel qui vous convient et avec qui vous pouvez développer une relation de confiance en effectuant une recherche dans les bottins d’ICF mondial et d’ICF Québec. En faisant affaire avec des coachs certifiés par l’ICF, vous avez l’assurance qu’ils ont la formation requise, l’expérience adéquate et qu’ils respectent un code de déontologie.

Stéphane Coulier, PCC Coach professionnel certifié PCC