La présence
15 septembre 2016

La présencepar Nathalie Dubé, MCC

« C’est parce que l’intuition est surhumaine qu’il faut la croire,
C’est parce qu’elle est mystérieuse qu’il faut l’écouter,
C’est parce qu’elle semble obscure quelle est lumineuse. » - Victor Hugo

À mes tous débuts en coaching, je croyais que ce qui faisait de moi un bon coach étaient mon expertise, mon expérience, mes connaissances, mes techniques et mon instinct. Ajoutés à cela mon écoute et mes questions ouvertes, mes clients se développaient, ils devenaient plus performants, ils étaient contents et moi, je me trouvais pas mal bonne!!

Puis est arrivé le jour où j’ai commencé ma formation en coaching professionnel!! Je savais que le processus de coaching était puissant, que le coaché avait les solutions en lui et que les questions du coach allaient lui permettre de découvrir ce qui lui manquait et d’atteindre ses objectifs. J’ai toutefois vite compris qu’entre la maîtrise d’une technique et la capacité à découvrir et à co-créer dans le moment présent avec mon client, il y avait tout un monde : Un monde de besoins, d’émotions, de rêves, de croyances, de nuances, d’inconnu, etc. Un monde à découvrir grâce à l’écoute de mon intuition!

Le Larousse définit l’intuition comme « Une connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l'expérience. Un Sentiment irraisonné, non vérifiable qu'un événement va se produire, que quelque chose existe. »[1]

Une chose est devenue évidente pour moi : l’intuition prend forme dans le présent et pour l’écouter je devais être présente. Présente à ce que vit mon coaché, présente à ce qui se vit entre nous et présente à ce qui je vis en même temps.
C’est peut-être pour cela que Victor Hugo dit de l’intuition qu’elle est surhumaine!

Cette prise de conscience m’a amenée à voir ma présence de coach comme le canevas d’un peintre prêt à recevoir son inspiration pour créer la plus belle des toiles À CE MOMENT LÀ… C’est dans cet espace fertile que je cultive mon intuition, cette petite voix qui me guide en coaching.

C’est cette prise de conscience qui m’a entrainée à développer ma présence qui à son tour soutient mes clients à développer la leur…

C’est aussi cette prise de conscience qui me fait dire que la présence du coach est le carburant pour les questions puissantes et les feedbacks percutants. Dans la présence il n’y a rien de vrai, rien de faux, rien de bon, rien de mauvais, il y a seulement ce qui est !

Et vous, où en êtes-vous avec votre présence de coach?

La classe de maître que j’animerai au congrès d’ICF Québec en octobre prochain mettra en lumière les niveaux ACC, PCC et MCC de la présence du coach et vous permettra d’identifier des pistes de développement pour que vous puissiez vous aussi cultiver votre présence pour écouter encore plus votre intuition.

Au plaisir de vous y retrouver!

[1] http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/intuition/44033#Sv3rqBQZ6xixAIhK.99

Nathalie Dubé, MCC MCC