Le Voyage du Héros, un fil d’Ariane pour le leader éveilleur
16 octobre 2013

Le Voyage du Héros, un fil d’Ariane pour le leader éveilleurpar Dominique Barbès, PCC

« Un héros s’aventure hors du monde de la vie habituelle et pénètre dans un lieu de merveilles surnaturelles ; il y affronte des forces fabuleuses et remporte une victoire décisive ; le héros revient de cette aventure mystérieuse doté du pouvoir de dispenser des bienfaits à l’homme, son prochain ». Tel est le modèle du mythe, selon Joseph Campbell.

Le Voyage du Héros est un exercice puissant, qui à certaines conditions, se révèle particulièrement apte à accompagner les leaders d’aujourd’hui à se dépasser, en particulier dans des contextes complexes, incertains et turbulents. Les soutenir à être ces leaders éveilleurs qu’évoque Robert Dilts : «  il faut au leader une capacité à exprimer une vision pour le système, à influencer les autres et leur transférer l’énergie pour arriver à des résultats, encourager la coopération dans les équipes et être soi-même un exemple de cette vision. »

Jeune femme chaleureuse et dynamique, mère de trois jeunes enfants, Ariane a été promue depuis 2 ans de directrice des ventes à VP commerciale. Comme chacun des membres du comité de direction elle bénéficie d’un coaching dans le cadre d’un virage technologique majeur qu’ils auront à accompagner dans leur entreprise. Dès la première rencontre, épuisée, elle dit jouer un rôle de soupape auprès de ses 5 directeurs qui ne travaillent pas ensemble, et par ailleurs elle consacre beaucoup d’énergie à faciliter une relation orageuse entre deux collègues. Plus généralement, elle qualifie son comité de direction de « comité de démotivation », bref tout en étant débordée elle s’ennuie et manque de défis. Elle se sent bien loin de la nouvelle orientation stratégique.

Ma cliente est-elle prête à l’aventure que lui propose son organisation? Va-t-elle trouver le chemin pour, de gestionnaire compétente, s’incarner en leader éveilleur ?

C’est là que la métaphore du Voyage du Héros, construite à partir de mythes très anciens, nous propose non seulement des symboles auquel tout un chacun peut s’identifier mais aussi une source de courage et un chemin de transformation pour nos coachés. N’oublions pas qu’un symbole  « est un signe qui éveille et guide l’énergie[1] »!

Robert Dilts insiste sur la posture à adopter pour accompagner ce voyage, qu’il nomme « parrainage » (sponsoring) : « Le sponsoring implique de nourrir les gens dans leur croissance et le changement au niveau de l’identité. Souvent lorsque les clients se tournent vers le coaching ils ne se sentent pas comme des héros. Ils se sentent comme des victimes et cherchent quelqu’un pour les sauver. Un bon coach et sponsor agit comme gardien des ressources des clients et les aide à reconnaitre qu’ils sont vraiment dans un voyage du héros en les mettant en contact avec leur Appel ». Il recommande d’explorer l’exercice non pas de manière intellectuelle mais physique. 

Se positionner en héros plutôt qu’en victime, exige de s’élever au-dessus de ce que nous étions. Il suscite d’abord le refus, la peur du changement. Des “sirènes”, messages intérieurs et extérieurs cherchent à nous empêcher de répondre. Mon travail de coach consiste à aider le client à les reconnaitre et à les dépasser, à laisser s’exprimer son appel qui le guidera à enfin endosser son étoffe de héros !

Ces peurs mêmes qui empêchent Ariane d’entendre son  appel,  lui font faire mille détours, me donnent le signal qu’elle cherche à franchir le seuil. Je choisis alors de prendre mon courage à deux mains et je la confronte avec sincérité. Quel est son appel profond? Au nom de quoi choisit-elle de poursuivre ? À quoi ce coaching va-t-il lui être vraiment utile ?

C’est le moment de faire une pause. Elle traverse la peur, contemple cette ombre sous toutes ses facettes, y puise de nouvelles ressources pour poursuivre son voyage. Je sais dorénavant qu’elle avancera en héros. « Votre rétroaction m’a obligée à réfléchir »  dit-elle.

C’est ce moment clé où le coaché se remet en chemin. Un leader n’est jamais dans un état stable, tout bouge autour de lui constamment; ce Voyage est aussi un espace du mouvement.

Le Voyage du Héros est un parcours qui permet une évolution personnelle, avec entre les mains une « carte » qui montre les étapes d’un processus personnel de transformation intérieure. Ariane rencontrera ses guides, puis affrontera le dragon, ce démon qui nous tend un miroir, et vivra la transformation grâce aux archétypes.

Arrêtons-nous sur la dernière étape, le retour à la maison, superbe sujet de bouclage d’un coaching. Le coaché a trouvé ce qu’il a d’unique et le ramène en cadeau, car le processus de transformation doit aussi bénéficier à son environnement. 

« Your uniqueness is your contribution to the world[2] ».

Pour Ariane, comme pour d’autres leaders, ce Voyage l’a reliée à sa mission de vie et a réveillé sa passion. Il l’a remise en mouvement et lui a offert des repères intérieurs solides, autant de ressources retrouvées pour avancer dans l’incertitude et accompagner les changements majeurs dans l’organisation.

Le voyage du héros ouvre aussi une pluralité de choix possibles sur le chemin, de rôles à jouer, de ressources à puiser. Il réveille l’intelligence émotionnelle du leader, devenue un passage obligé pour celui qui souhaite devenir un leader aligné et en maîtrise de son « jeu intérieur ».

Accompagner l’approche symbolique du Voyage du Héros, demande au coach une qualité d’intériorisation et de centrage. Sans mettre en place cet état nous sommes condamnés à obtenir des résultats superficiels. « Les temps de silence et d’intériorisation seront aussi essentiels que les temps de parole et de partage. L’objectif d’harmoniser des opposés est bien plus qu’un choix argumenté[3]. » 

Au terme de son coaching en « héroïne », ma cliente écrit : « Ce voyage a réussi à me faire explorer et parfois dépasser mes limites et, découvrir qu’il m’était possible de les exploiter. Le cadrage, le voyage du héros et le centrage m’ont permis d’aborder des situations difficiles avec une approche plus innovante. Maintenant, je me donne des permissions que je n’aurais jamais osées auparavant. Je retiens de cette démarche une expérience exigeante, mais extraordinaire. »



Quelques sources :

Joseph Campbell : Le héros aux mille et un visages. Des mythes pour se construire

Robert Dilts, Stephen Gilligan : Le voyage du Héros, un éveil à soi-même

Schéma de Luc Bonameau : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Le_voyage_du_h%C3%A9ros.005.png

http://thewritersjourney.com


[1] Joseph Campbell- Des mythes pour se construire.

[2] Milton Erikson

[3] Pédagogie symbolique – Luc Bigé

Dominique Barbès, PCC Coach professionnelle