>
15 avril 2010

Le coaching, vaccin pour le bien être et l’excellencepar Jean-Pierre Bekier, PCC

Des travaux  récents en psychologie positive1 démontrent que le bonheur et le  bien-être subjectifs peuvent être augmentés durablement. Bien que la moitié2 de notre niveau de bonheur soit une  prédisposition génétique et que 10% de notre bonheur dépende de nos conditions  de vie, 40% serait le pourcentage sur lequel nous pouvons agir pour être « des  gens heureux ».

Dès lors, nous pouvons nous poser cette question: « Pour  quelle raison l’individu est-il plus focalisé sur l’identification des menaces  et points négatifs que sur les bénéfices positifs potentiels ? » Préserver son équilibre et sa survie serait selon Darwin, la causalité  principale de ce schéma automatique.

Trois  thèmes principaux seraient une source de renforcement des dispositions  positives chez un individu: l’optimisme et l’empathie, l’épanouissement du  potentiel humain, les expériences subjectives positives.

Selon B. Frederickson et C. Branigan, les émotions positives favorisent une prise en  compte globale des situations, accroissent la capacité créative et augmentent  le désir de créer. Par contre, les émotions négatives en réduisent les  perspectives. D’autres résultats démontrent que le fait de consigner par écrit  de façon itérative ce qui va bien et d’attribuer une cause à ce qui va bien contribue  à augmenter le bonheur subjectif, et en plus ce bonheur perdure dans le temps.

La psychologie positive consiste à permettre aux individus de développer les  outils du mieux-être. Les objectifs sont de favoriser le changement social, d’encourager  l’engagement, de renforcer la cohésion sociale, de développer la capacité d’aimer et d’être aimé, de donner  du sens à nos actions, d’être responsables de ce que nous pouvons changer, d’être  résilients face à ce que nous ne pouvons pas éviter.

Seligman et Peterson ont mis au point une classification  de vingt-quatre compétences, réparties en six catégories qui favorisent le bien-être  et l’excellence. Les voici :

Sagesse & Savoir: Forces cognitives favorisant  l’acquisition et l’usage  de connaissances.

  • Créativité,  curiosité, ouverture d’esprit, amour d’apprendre, sagesse. 

Courage: Forces émotionnelles qui  impliquent l’exercice de la volonté pour atteindre les buts que l’on s’est  fixés, malgré les obstacles internes et externes.

  • Valeur et bravoure,  persévérance, authenticité, vitalité.

Humanité & Amour: Forces interpersonnelles consistant à tendre vers les autres et à leur venir  en aide.

  • Amour,  gentillesse, intelligence sociale.

Justice: Forces qui sont à la base d’une vie sociale  harmonieuse.

  • Travail en  groupe, sens de l’équité,  leadership.

Tempérance: Forces qui protègent contre  les excès.

  • Pardon,  modestie, maîtrise de soi, humilité.

Transcendance : Forces qui favorisent  l’ouverture à une dimension universelle et donnent un sens à la vie.

  • Appréciation  de la beauté et de l’excellence, gratitude,  optimisme, humour, spiritualité.

A la  lecture de ces quelques lignes, nous pouvons facilement établir des liens entre  la psychologie positive et le coaching. De nos jours, nous comprenons que les  défis ne résident plus tant dans la capacité d’adaptation que « dans le  dépassement de la confusion et la découverte de moyens pour penser la  complexité 3» (Dominique Génelot).

Le coaching  traduit une volonté de recréer du lien social, une prise de recul face à l’imprévisibilité  des changements complexes et rapides de notre société moderne, une recherche  d’un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle, une autonomisation  et un sens de l’engagement de l’individu. Enfin comme le dit V. Lenhardt : « Le  coaching aide l’autre à se débrouiller seul ».

Voilà de  belles pistes pour accompagner nos clients dans le développement de leurs  compétences vers le bien-être et l’excellence. 

Si vous  souhaitez avoir plus de détails sur les 24 compétences : Visitez notre site web www.axecoaching.com section articles. Vous pouvez  également trouver gratuitement sur le web le test de C. Peterson sur « Les  forces de caractères ».

Bon coaching!

Jean-Pierre Bekier, PCC PCC