Chronique déontologie
15 novembre 2012

Chronique déontologiepar Nathalie Dubé, MCC

Introduction

La déontologie n’est pas l’affaire de quelques esprits curieux,  mais a pour finalité de guider chacune et chacun d’entre nous dans notre profession de coach.

 En cohérence avec ce qui précède, le premier engagement demandé par l’ICF à tous les coachs certifiés ou en voie d’être certifiés, est le respect du Code de Déontologie. D’ailleurs,  les deux premières compétences essentielles en coaching sont directement liées à la déontologie : « Respecter les directives éthiques et les normes professionnelles » et « Établir le contrat de coaching »

Pour notre chronique de novembre, nous vous proposons un extrait d’un cahier d’information sur la déontologie et le coaching réalisé par les membres du comité déontologie d’ICF France.

Cet extrait vous permettra de faire la distinction entre la morale, l’éthique et la déontologie.

Vous pourrez retrouver ce feuillet en entier sur le nouveau site d’ICF Québec en 2013. Merci à nos collègues d’ICF France pour la richesse de ces informations.

Si de votre côté vous voulez partager votre point de vue sur l’éthique et la déontologie, vous êtes invités à partager vos idées avec nous.  Nous les publierons avec plaisir dans une prochaine édition de Coach Québec.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Aborder les domaines de l’éthique et de la déontologie suppose d’avoir préalablement défini celui de la morale. Ces trois termes ont en commun de faire référence à ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire. Nous sommes là dans le champ des règles de conduite, du permis et du défendu, en délimitant une certaine notion du bien et du mal.

Si l’on en revient aux définitions : morale, éthique et déontologie.

1) La morale (du latin “mores” la coutume) est un ensemble de doctrines, de règles de conduite, de relations sociales qu'une société se donne et qui varient selon la culture, les croyances, les valeurs, les conditions de vie et les besoins de la société. C’est la science du bien et du mal.

2) L’éthique (du grec “the ethe” les mœurs) est un ensemble de principes de bonne conduite. L’éthique se définit aussi par « théorie ou système de valeurs morales ».

3) La déontologie (du grec “deon” ce qui convient, ce qui est convenable) est le code de conduite, de règles morales d'une profession. Ces règles ne sont pas uniquement morales, elles peuvent être techniques ou juridiques.
Si la morale est un ensemble de règles de conduite qui s’impose à l’individu de l’extérieur -­ règles qui sont ensuite intériorisées (exemple : tu ne tueras point) -­ l’éthique est plus théorique que la morale. L’éthique est en quelque sorte une méta-­morale qui interroge les fondements de la morale, les valeurs.

Rapportée à l’environnement spécifique d’une profession, l’éthique se mue en une réflexion portée sur ses pratiques.

Jouant son rôle codificateur, la déontologie est alors l’ensemble des règles de bonne conduite dont une profession se dote pour régir son fonctionnement au regard de sa mission.

L’enjeu : dépasser le simple champ d’interrogation pour parvenir à un outil d’aide pratique et adapté à l’exercice de notre profession.

CE QUE LA DEONTOLOGIE EST …

  1. Dimension normative :
    La déontologie est un cadre de référence principalement constitué de normes (normes de savoir-être, normes de comportements, normes de qualité....) traduisant explicitement le souci éthique de notre profession.
  2. Dimension protectrice :
    La déontologie est un cadre de référence qui permet de se garantir contre certaines pratiques désordonnées.
  3.  Dimension  qualitative :
    La déontologie est une grammaire commune d’interprétation de la qualité. Le coaching est un processus mobilisant moyens et compétences dont l’évaluation s’avère parfois délicate ou complexe. La déontologie fournit aux clients et aux coachs des éléments communs et complémentaires afin de faciliter la définition de la qualité et son évaluation.
  4. Dimension juridique :
    «Sciences des devoirs», la déontologie est de l’ordre du droit mais n’a pas force de loi. Le code (ou la charte déontologique) ne s’appuie pas sur une base juridique. De plus, comme il n‘existe pas d’ordre professionnel des coachs, il ne peut servir de fondement à des sanctions juridiques envers les coachs qui auraient manifesté des conduites contraires à celles prônées. En revanche, le Code de Déontologie tirant sa force d’une base conventionnelle, en cas de son observance des normes édictées, des sanctions peuvent être prévues à l’égard des contractants et membres signataires (dont la plus lourde, l’exclusion).

CE QUE LA DEONTOLOGIE N’EST PAS …

  1. La somme de principes rigides :
    La déontologie apporte un éclairage pertinent sur une pratique en train de se faire et susceptible d’évolutions. (dimension dynamique)
  2.  Un effet de mode : La déontologie est une exigence prioritaire, identitaire qui a vocation à s’inscrire durablement dans la pratique de notre profession. (dimension temporelle)
  3. L’expression d’un corporatisme :
    La déontologie n’est pas le « bouclier » d‘une profession face à ses clients. Elle s’apparente au contraire à un mouvement d’ouverture et de transparence vers les autres, à une démarche qui vise le professionnalisme, pour signifier que le coach exerce sa profession avec dignité, conscience, indépendance, dans le respect de ses engagements. (dimension d’ouverture)
  4.  L’expertise de quelques-uns :
    La déontologie est la culture de tous. Partagées par tous les membres, les bonnes conduites nous rassemblent et nous unissent et nous fédèrent. (dimension fédératrice)
  5.  Une discipline théorique : La déontologie est le résultat de pratiques majoritairement  éprouvées et de convictions fortes et partagées. (dimension pratique) »

Source : Les Cahiers de la déontologie. No 1. La déontologie du coaching. Le comité de Déontologie d’ICF France. Manuel DOMINGUEZ, Antoine LASSALE, Christine LESOIL, Frédéric MARTIN, Elisabeth MORE et Isabelle NOLEAU sous la direction de  Joceline HAMON, Coordinatrice du Comité de Déontologie d'ICF France

Nathalie Dubé, MCC MCC