Le nouveau code de déontologie
21 mai 2020

Le nouveau code de déontologiepar Comité de déontologie

La déontologie n’est pas l’affaire de quelques-uns et a pour finalité d’inspirer chacune et chacun d’entre nous dans notre métier. D’ailleurs, le premier engagement demandé aux coachs ICF est le respect du code de déontologie.

Notre code de déontologie, ses valeurs et les comportements éthiques qu’il sous-tend, fait de notre profession un domaine encadré par des normes protégeant autant le client que le coach.

Notre code est unique; il est le seul encadrement qui officialise la relation de coaching et ses objectifs.

Il est aussi un guide; il nous éclaire dans la réflexion éthique, l’enseignement et la prise de décisions.

En conséquence, notre code de déontologie est omniprésent; il a d’ailleurs sa propre compétence essentielle qui se reflète dans toutes nos relations avec nos clients.

Tous les 3 ans, ICF procède à une révision complète du code de déontologie afin de s’assurer qu’il reflète l’évolution de l’industrie du coaching et qu’il demeure pertinent pour ses membres et les coachs certifiés ICF ; mise à jour qui fût réalisée à l’automne 2019. Vous pouvez maintenant consulter la version française sur notre site. 

Dans l’ensemble, les articles du code n’ont pas changé. Toutefois, ils ont été regroupés sous des sections différentes et de nouveaux articles sur la diversité et l’inclusion ont été ajoutés ; le tout pour refléter la réalité holistique, voir systémique, de notre contexte d’intervention.

Nouvelles sections :

  1. Responsabilités à l’égard des clients
  2. Responsabilités face à la pratique du métier
  3. Responsabilités vis-à vis du professionnalisme
  4. Responsabilités vis-à vis de la société

Les nouveaux articles apparaissent dans les sections 1 et 4 :

Section 1

Article 6 :

À titre de coach interne, je gère les conflits d’intérêts, potentiels ou existants, avec mes clients et clients payeurs au moyen d’accords de coaching et d’un dialogue continu au sujet des rôles organisationnels, des responsabilités, des relations humaines, des standards, de la confidentialité et autres exigences connexes.

Article 8 :

Je demeure attentif aux signes indiquant un changement dans la valeur reçue de la prestation de coaching. Si tel est le cas, j’essaie de modifier la prestation ou je suggère au(x) client(s) / client(s) payeur(s) de  rechercher un autre coach, ou un autre professionnel ou un autre ressource.

Article 10 :

Je suis conscient des conséquences possibles de la multiplicité des contrats et des relations ayant lieu simultanément avec le même client et le même client payeur afin d'éviter les situations de conflit d'intérêt.

Article 11 :

Je connais et je gère activement toute différence de pouvoir ou de statut entre le client et moi-même qui pourrait être causée par des problèmes culturels, relationnels, psychologiques ou contextuels.

Section 4

Article 25 :

J’évite toute discrimination en préservant l'impartialité et l’équité dans toutes les activités et les opérations, tout en respectant les règles et les pratiques culturelles locales. Cela comprend, sans être limitatif, la discrimination fondée sur l'âge, la race, l'expression de genre, l'appartenance ethnique, l'orientation sexuelle, la religion, un handicap ou un statut militaire.

Article 28 :

Je suis conscient de l’influence que moi-même et mes clients exerçons sur la société. J'adhère à la philosophie « faire le bien » par opposition à « éviter le mal ».

La mise à jour de notre code est une bonne occasion pour nous tous de le relire, d’en mesurer notre compréhension, de l’inclure dans nos conventions de coaching et de le présenter à nos clients.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous,

Votre comité déontologie

Lyne Leblanc, Mireille Nadeau, Nathalie Dubé

deontologie@icfquebec.org

Comité de déontologie Lyne Leblanc, Mireille Nadeau, Nathalie Dubé