Chronique déontologie
21 février 2013

Chronique déontologiepar Nathalie Dubé

Bonjour à tous,

La nouvelle année est déjà bien amorcée, les travaux de votre Comité de déontologie aussi !

1) Le Comité s’agrandit

Nous sommes maintenant cinq passionnées dans l’équipe :

  • Jacinthe Ayotte
  • Isabelle Bérubé, ACC
  • Danielle Desbiens. PCC
  • France Dupéré
  • Nathalie Dubé, PCC


Cinq enthousiastes qui, de par leurs expériences diversifiées et complémentaires, se sont engagées à faire du Code de déontologie d’ICF un outil qui contribue à l’image de marque des coachs certifiés.

 

2) À venir en 2013

Trois grands thèmes retiendront l’attention cette année :

1. La formation sur le Code de déontologie :

Notre intention est de rendre disponible toutes les informations pertinentes qui vous permettront de mieux comprendre et de mieux intégrer le Code de déontologie dans votre quotidien.

Nous vous proposerons des articles, des études de cas, des suggestions de lecture, des contenus de formation.

À cet effet, dès le mois d’avril, vous pourrez lire une première chronique qui  expliquera la différence entre déontologie et éthique.

Par la suite, nous vous présenterons des études de cas pour susciter des réflexions quant à la conduite à adopter dans le cadre de situations que nous pouvons vivre dans une relation de coaching.

Avis de recherche : Nous sommes à la recherche de cas réels, de  situations de coaching où les normes de  déontologie ICF peuvent être  en cause. En nous transmettant une  situation, soyez assurés que nous garderons confidentielle toute référence  au coach impliqué.

Vous pouvez nous soumettre vos cas en nous écrivantà : deontologie@icfquebec.org

 

2. Le processus de supervision :

Depuis quelque temps déjà, l’ICF a révisé les balises et les recommandations en matière de supervision tel que la définition de la supervision, le rôle du superviseur, les objectifs de la supervision, etc.…

La supervision est une des stratégies d’apprentissage disponibles pour aider à développer les compétences essentielles en coaching.  De plus, elle est obligatoire pour obtenir la certification auprès de l’ICF. Ainsi, le superviseur doit agir en toute conformité avec le code de déontologie d’ICF, respecter des règles éthiques strictes pour éviter tout conflit d’intérêt et assurer une supervision neutre et professionnelle.

Tant de sujets qui nécessitent de s’arrêter et de réfléchir à un processus de supervision structuré qui permettra au « supervisé » d’atteindre ses objectifs personnels. Nous prévoyons débuter nos travaux dès le printemps 2013.

Pour les intéressés, il y a le site ICF : http://www.coachfederation.org/icfcredentials/supervision


3. Le processus de traitement des plaintes :

Bien que nous ne soyons pas un ordre professionnel, nous nous structurons pour agir comme tel  à savoir que nous avons des obligations en termes de formation obligatoire initiale, de formation continue, de respect d’un code de déontologie, des compétences essentielles, etc.

Ce qui nous manque est un processus de traitement des plaintes tant pour les clients que pour les membres.

Nous nous pencherons sur ce dossier à partir du 2ième trimestre de l’année 2013. Nous nous intéresserons  plus particulièrement aux questions suivantes:

  1. Qu’est-ce qui peut constituer une plainte d’un client envers un coach ou d’un coach envers un pair?
  2. Comment déposer la plainte?
  3. Quelles seraient  les responsabilités du comité des plaintes?
  4. Quel processus mettre en place pour analyser une  plainte, décider et sanctionner s’il y a lieu?  

Comme vous le constatez, nous ne chômerons pas !

Entre temps, si vous avez des suggestions, n’hésitez surtout pas à entrer en communication avec nous, en  écrivant à : deontologie@icfquebec.org.   

Nathalie Dubé MCC