Un processus complet
21 février 2019

Un processus completpar Comité de déontologie

Dans un article paru en décembre 2018, nous avons écrit sur les facteurs qui contribueraient à la capacité d’un coach à reconnaître un dilemme éthique.  Aujourd’hui nous vous proposons un modèle élaboré par Patrick William et Sharon K. Anderson pour structurer votre habileté à faire un choix éthique[1]. Les auteurs ont identifié 4 composantes qui constituent leur modèle et suggèrent des questions-clés pour chacune d’entres elles.

Notez que les composantes n’ont pas à être pensées dans un ordre séquentiel toutefois, les auteurs avancent que chacune doit avoir été analysée pour qu’un comportement moral puisse en découler. 

1e composante : Sensibilité éthique
Les questions qui suivent interpellent la conscience qu’a le coach de l’impact (positif ou négatif) qu’ont leurs choix sur les gens :

Qu’est-ce qui me frappe?
En d’autres mots, la conscience est à la base de tout : être présent tout en étant conscient des conséquences de ses propres comportements.

Qu’est-ce qui attire mon attention?
En tant que coach, notre obligation envers le client implique une attention particulière aux détails, tant ceux officiels qu’officieux

Qui est impliqué dans la situation?
Qui sont les personnes clés dans leur contexte, tant celles connues par le coach que par le client

Qu’est-ce qui me fait sentir « il y a quelque chose qui cloche »?
La réponse ici est souvent de l’ordre de l’intuition, d’un sentiment que quelque chose va de travers

Qu’est-ce qui me fait sentir « Oui, cela est vraiment ok »?
Comment savez vous que ce que vous faites est efficace? Ce qui peut être bon pour un client peut ne pas l’être pour un autre, comment allez-vous savoir?

Quels sont les éléments reliés à la diversité? Aux différences entre le client et moi?

La conscience de la diversité n’est pas suffisante. Ici, en tant que coachs, nous devons être conscients de notre vision du monde et de celle du client. 

2e composante : Processus de pensée éthique

Questions qui abordent le processus d’analyse du coach.

Qu’est-ce que je sais de cette situation?
Se donner le temps de voir/savoir ce qui existe et ce qui n’est pas nécessairement visible encore.

Quoi d’autre ai-je besoin de savoir?
Quelles sont les informations manquantes pour avoir la vue globale et complète.

Qu’est-ce que le code d’éthique et de déontologie prescrit à ce propos?
Le code est un ensemble de balises et de repères qui contribuent à clarifier les comportements justes à adopter dans les relations avec les clients.

Quels sont les aspects légaux liés à la situation?
Les aspects légaux fournissent les éléments à considérer dans un domaine professionnel.

Qu’est-ce que le client pense de ce qui est éthiquement approprié?
Connaître la position éthique du client. Selon les auteurs, la loyauté serait une des valeurs les plus importantes.

Si j’étais le client, comment je voudrais que mon coach agisse?
Se mettre à la place du client permet de voir la situation de son point de vue.

3e composante : Motivation éthique et valeurs opposées
Les questions ci-après visent directement le cœur du problème : le conflit de valeurs du coach

Quels sont mes conflits internes?
Ceci implique un certain niveau d’introspection de la part du coach.

Qui bénéficie des différentes possibilités d’action?
Questionner à fond toutes les options possibles pour voir les conséquences potentielles.

Quelles valeurs fondamentales (personnelles et professionnelles) sont affectées?
Reconnaître l’importance des valeurs dans le processus de décision.

Qu’est-ce que mon client gagne ou perd selon les actions mises de l’avant?
Les actions ont des conséquences; pour certains elles sont positives, pour d’autres non.

Qui dois-je consulter pour voir les conflits le plus clairement possible?
Savoir qui sont les ressources professionnelles et les utiliser; s’isoler serait une erreur. 

4e composante : le suivi éthique
Questions liées à la mise en œuvre du choix.

Auprès de qui suis-je redevable?
Comprendre l’étendue de sa responsabilité en tant que coach tel que prescrit dans le code de déontologie.

Qui sont les personnes qui peuvent m’encourager?
Savoir qui dans le domaine peut être une personne contact, un soutien, une source de réconfort, etc.

Sur quelles valeurs fondamentales puis-je me baser, me référer?
Essentiel d’identifier les valeurs qui peuvent servir de compas, surtout lors de situation de conflit de loyauté.

Qu’est-ce que le client doit savoir que je dois lui divulguer?
Le client doit être informé de toutes situations potentiellement conflictuelles.

À vous de jouer maintenant! Pensez à une situation (actuelle ou passée) dans laquelle vous vous êtes sentis inconfortable.

Quelles sont les composantes présentées ci-haut qui ont contribué à votre choix éthique? Et si vous aviez considéré les autres composantes, quelle aurait été votre décision? Voici quelques situations qui vous permettront de vous exercer à faire un choix éthique en réfléchissant aux questions proposées dans chaque composante :

  1. 1Une organisation retient vos services afin d’accompagner un Vice-président et son comité de direction au travers d’un changement de culture important. Ceci implique autant des démarches de coaching individuel qu’une démarche de coaching d’équipe.
  2. Durant une session de coaching, vous apprenez une information qui pourrait créer des problèmes financiers pour la compagnie de ce client, compagnie à qui vous facturez vos services.
  3. Lors d’une rencontre avec le Directeur RH d’une entreprise, vous apprenez qu’il y aura un changement de structure qui affectera le secteur d’un de vos coachés.
  4. Vous avez observé depuis quelque temps que votre coaché ne s’implique plus autant qu’avant dans sa démarche de coaching et vous comptez lui en parler à votre prochaine session. À ce moment, ce client vous informe qu’il aimerait vous référer à un collègue qui a besoin d’un coach pour l’aider dans la mobilisation de son équipe.
  5. Un client vous informe que sa compagnie est sur le point de mettre sur le marché un produit révolutionnaire et qu’en conséquence, le prix de l’action en bourse devrait tripler. 
Nous sommes curieuses de connaître les apprentissages que vous ferez dans vos réflexions éthiques, si vous le souhaitez, merci de nous en faire part !Aussi, nous vous rappelons notre disponibilité pour vous soutenir dans vos réflexions ou vos difficultés, n’hésitez pas à faire appel à nous!  Comité déontologie

Nathalie Dubé, Lyne Leblanc, Mireille Nadeau


[1] Traduction libre - Law and Ethics in Coaching : How to solve and avoid difficult problems in your practice, page 53, Patrick Williams, Sharon Anderson, Edition John Wiley and Sons.

Comité de déontologie Lyne Leblanc, Mireille Nadeau, Nathalie Dubé