>
17 juin 2021

L’intelligence interculturelle en coaching: des discussions pour l’éveillerpar Jimena Andino Dorato, PCC et Julie Gouin, CRHA, ACC

Le déploiement en 2020 de nouvelles compétences en coaching, ainsi que l’ajout de dispositions au code d’éthique relatives à la diversité, ont suscité chez plusieurs personnes le désir d’agir concrètement pour approfondir leur compréhension des considérations interculturelles.

Ce fut le cas pour nous, autrices de cet article dont les intérêts convergent à l’intersection de l’intelligence interculturelle et de la science du développement humain.

L’intelligence culturelle est la capacité à s'adapter et à agir efficacement, mais aussi respectueusement, face aux différents défis des contextes multiculturels. La développer vous aide à mieux « percevoir », accepter et interpréter la vision du monde des personnes que vous accompagnez.

Le développement de cette forme d’intelligence repose sur trois piliers :

  • les connaissances : un savoir qui nous permet de décoder et de comprendre des orientations culturelles différentes des nôtres
  • la conscience de ses propres adhérences culturelles : un savoir-être qui nous amène à réfléchir à la façon dont nos valeurs, comportements et croyances nous façonnent en tant que personnes et influent sur notre identité
  • les compétences : un savoir-faire qui, au-delà de l’intelligence émotionnelle, nous habilite à adapter nos styles de communication et de leadership, nos façons d’établir un lien de confiance, notre rapport au risque et au temps, etc.

Lors d’une récente collaboration dans l’actualisation d’un programme d’entraînement au coaching professionnel, nous avons eu plusieurs occasions de réfléchir sur la place accordée à ces nouvelles dispositions du code d’éthique de l’ICF dans le développement des coachs.

Poursuivant un désir commun de continuer nos échanges sur le sujet, nous avons décidé d’entamer des rencontres y étant dédiées avec comme objectif une intention mutuelle, soit d’élargir nos perspectives en diversifiant nos réseaux professionnels.

Revenue au Québec en 2019 après 8 ans d’expatriation, Jimena souhaitait reprendre ses liens avec son chez soi d’adoption et nourrir son réseau en coaching tout en restant attentive à conserver une place privilégiée à la diversité. Pour sa part, Julie était animée par une volonté d’approfondir sa compréhension des dimensions interculturelles de sa pratique et d’échanger avec une plus grande diversité de professionnel·le·s.

Rapidement, ce désir d’élargir nos réseaux s’est transformé en désir d’élargir la conversation :

  • Comment développer notre capacité, comme communauté de coachs, à faire vivre dans notre pratique les nouvelles dispositions du code d’éthique relatives à l’interculturel et à la diversité?
  • Comment créer des occasions d’être en contact et d’échanger avec une plus grande diversité de visions, de valeurs et de cultures?
  • Comment créer des opportunités pour prendre conscience et mettre au défi nos automatismes, nos biais, nos intuitions, nos certitudes, etc.?

Au Congrès des coachs, il a été question de déconstruire nos certitudes pour stimuler l'évolution de la profession de coach. Quelles certitudes devons-nous déconstruire pour être plus équitables et inclusif·ve·s dans notre pratique du coaching?

Nous vous en proposons une première, question de susciter la réflexion :

« Tout ce qu’il nous faut c’est de la bienveillance, de l’accueil et de bonnes intentions pour être équitable et inclusif. »

Mais comment savons-nous que nos intentions auront l’impact désiré? L’absence d’intention malveillante ne réduit en rien l’impact des gestes et paroles qui perpétuent les iniquités. Ces impacts sont multiples, ils sont subtils et lorsque nous en prenons conscience, ils nous bousculent.  Pouvons-nous, à notre insu, être à la fois bienveillants ET hostiles?

Bienveillants  >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< Hostiles

(dans la bonté, la douceur, l’ouverture)            (inhospitaliers, désapprobateurs, insensibles)

À notre avis, le moment est venu pour notre communauté d’engager des conversations sur les dynamiques interculturelles qui sont à l'œuvre dans une relation de coaching, dans l’apprentissage du coaching et dans notre développement continu comme communauté de coachs.

Parce que...

➔     Toute personne est humaine ET multiculturelle ET unique

➔     Toute personne vit des privilèges et des situations de marginalisation

➔     Toute personne a des biais

...nous vous invitons, dès l’automne, à vous joindre à nous lors de ces discussions orientées vers le développement de notre intelligence interculturelle.

Au cours de ces rencontres gratuites, nous n'agirons pas à titre d’expertes, mais bien à titre de facilitatrices et de participantes aux échanges.

Afin d’enrichir ces discussions, nous faisons appel aux coachs qui s’identifient en appartenance à des communautés sous-représentées ou qui travaillent auprès de ces dernières, ainsi qu’à quiconque s’intéresse aux enjeux interculturels.

Ensemble, découvrons l’intelligence culturelle : joignez-vous à la conversation!

Jimena Andino Dorato, PCC et Julie Gouin, CRHA, ACC