Marie-Ève Marchand
mai 15, 2017

L’ennéagramme : un outil de choix pour les coachs

Marie-Ève Marchand, PCC

Afficher le profil
  • Partagez cet article
  • A A

ICF Québec –  Qu’est-ce que l’ennéagramme ?

L'Ennéagramme est un modèle de la psyché humaine qui propose neuf types de personnalité ayant chacun une qualité essentielle qui se révèle lorsque la personne est intégrée, c’est–à-dire libérée des entraves propres à son type.  L'Ennéagramme donne une description très précise de 9 dynamiques que l’on retrouve chez l’humain. Il permet de comprendre et d’anticiper avec une justesse surprenante comment une personne se comportera dans telle ou telle circonstance et comment elle peut évoluer vers sa pleine réalisation.

L’ennéagramme est expliqué à partir d’une figure géométrique à 9 points qui comprend un cercle, un triangle et un hexagone. Les points culminants de ces figures établissent des liens entre eux, créant une séquence mathématique qui marque le processus d’intégration ( ou désintégration) d’une personne.

L’ennéagramme est vu comme un instrument de croissance psycho-spirituel.

ICFQ : Certains doutent de la validité de l’énnéagramme parce que ses origines seraient nébuleuses.  Est-ce vrai ?

En effet, les origines de l’ennéagramme sont assez floues. Certains ont proclamé que ces neuf dynamiques de l’humain proviennent d’anciens textes soufis. D’autres affirment que c’est dans la Kabbale que nous retrouvons les origines de l’ennéagramme. Certains y ont reconnu une méthode utilisée par les Pères du désert, dans les débuts du christianisme, pour résoudre des conflits de vie communautaire chez les moines. Ils faisaient état de neuf vices qui constituaient une ombre à neuf vertus.

Dans les années 1970, après que deux maîtres spirituels, Gurdgieff en Europe et Ichazo en Amérique du Sud, aient fait connaître l’ennéagramme des soufis à leurs disciples, il y a eu une transformation de cet instrument. Un psychiatre du nom de Claude Naranjo, spécialiste des typologies de la personnalité, a fait évoluer l’ennéagramme à partir de ses vastes connaissances en psychologie et en psychanalyse. Helen Palmer, ainsi que Don Riso et Russ Hudson ont continué sur ses traces. Ces pionniers ont ouvert les écoles sur l’ennéagramme qui sont les plus reconnues aujourd’hui.

On peut donc dire que l’ennéagramme a deux origines : une origine lointaine, plutôt ésotérique, et une origine récente ancrée dans des connaissances psychologiques reconnues.

ICFQ – Quel avantage offre l’ennéagramme par rapport à d’autres instruments qui facilitent la connaissance de soi?

L’avantage de l’ennéagramme, c’est qu’il offre une description complète du processus de développement de chacun des 9 types et des défis qui lui sont propres. Les meilleurs enseignements sur l’ennéagramme sont très détaillés sur la façon dont les mécanismes de défense d’un type s’activent et comment les désamorcer. L’ennéagramme s’intéresse aussi aux relations entre les types: leur potentiel et leurs écueils.

ICFQ -  Quels sont les  avantages pour un coach de se former à l’ennéagramme ?

Le premier avantage est de mieux se connaître soi-même. Quand nous sommes dans une relation de coaching  avec un client, nous devenons un écran de projection pour ce client qui peut facilement transférer sur nous certains traits appartenant à des figures marquantes de sa vie. Si nous ne nous connaissons pas en profondeur, nous pouvons répondre à cette projection par ce qui s’appelle un «contre-transfert », ce qui peut être très dommageable.  Le coach ne peut pas faire l’économie de pousser toujours plus loin la connaissance de soi.

Le deuxième avantage est une plus grande compassion, accompagnée de lucidité. Plus nous connaissons la dynamique d’une personnalité et respectons les mécanismes de défenses qu’une personne a mis en place pour sa survie, moins nous avons envie de la juger. Par contre, c’est le devoir d’un coach de voir clair. L’ennéagramme nous aide à accompagner notre client en gardant un juste équilibre entre compassion et lucidité.

Le troisième avantage est de voir venir 

L’ennéagramme aide le coach à anticiper les obstacles qu’un client pourrait rencontrer dans un programme de coaching. Ainsi, il peut mieux adapter les pratiques à la personnalité de celui-ci.  Par exemple, deux clients avec des personnalités très différentes peuvent avoir des problèmes d’écoute empathique. Une pratique sera efficace pour l’un mais pas nécessairement pour l’autre car les résistances ne sont pas à la même place.  On évolue différemment selon que l’on est du type 1, 2, 3 … ou 9.

Le quatrième avantage est de mieux communiquer.  L’ennéagramme nous donne un langage commun avec notre client pour nommer des blocages ou souligner des passages.

ICFQ -   Comment se forme-t-on à l’ennéagramme ?

Pour une connaissance de base, nous pouvons lire les livres d’Helen Palmer dont certains sont traduits en français ou ceux de Riso & Husdon qui sont très complets mais disponibles en anglais seulement. Il y a beaucoup d’information sur internet dont la valeur varie grandement.

Marie-Eve Marchand Ph.D., PCC, est coach en développement intégral. Elle pratique le coaching depuis plus de 20 ans.  Elle est aussi formée comme thérapeute dans la méthode Gestalt. Elle a accompagné des dizaines de  coachs en formation dans le rôle de mentor-coach.  Elle a étudié l’ennéagramme avec Helen Palmer et avec Riso et Hudson. Elle enseigne l’ennéagramme depuis plusieurs années à des coachs certifiés (7 sessions d’une journée).  Pour plus de renseignements, veuillez envoyer un courriel à marcham@videotron.ca ou téléphoner au 450-521-2889.

Autres articles intéressants